Devant la remontée épidémique et l’apparition du variant omicron, le gouvernement  vient de publier un nouveau protocole dit “renforcé” visant à mieux lutter contre la diffusion du virus.

Première mesure : renforcement du port du masque.
Le port du masque devient obligatoire en intérieur et en toutes circonstances. Seuls 2 types de masques sont autorisés :

  • les masques ayant une filtration supérieure à 90% (masque dit de  “catégorie 1”)
  • les masques de type chirurgicaux

Les masques en tissus “fait maison” qui s’étaient répandus au début de la crise ne sont donc plus utilisables.

Le nouveau protocole rappelle également les règles de distanciation entre personnes.  Lors de discussions par exemple, chaque personne doit impérativement respecter une distance minimale d’un mètre. Se laver les mains régulièrement et passer ses mains au gel hydro alcoolique doit être fait régulièrement au cours de la journée.

Le protocole insiste sur la mise en place par l’employeur de procédures régulières de nettoyage de tous objets manipulés par les salariés.

Le texte insiste notamment en cette période hivernale où chacun vit et travaille très largement en intérieur, sur le fait que les locaux doivent être très fréquemment aérés (5 minutes minimum toutes les heures). Chaque entreprise doit mettre en place une véritable politique en la matière et la faire respecter par tous les collaborateurs.

En matière de flux, si les locaux le permettent, l’employeur est tenu aussi de mettre en place des sens de déplacement à l’intérieur des locaux pour éviter au maximum les croisements du personnel.

Pour les entreprises qui mettent à disposition des salariés une restauration collective, la distanciation passe à 2 mètres lorsque le masque n’est pas porté en particulier à table durant le repas. Il est de plus demandé de ne pas manger en face à face pour limiter encore la probabilité de contamination. En cantine d’entreprise, la surface par salarié revient à 8 mètres carrés afin de limiter le nombre de personnes présentes simultanément dans le restaurant.

Le protocole recommande aussi d’éviter les pots de bienvenue ou de départ.

Pour le télétravail, le nouveau texte ne modifie pas les règles mais incite fortement les entreprises à développer toujours davantage ce mode de travail à distance en concertation étroite avec les salariés.

Les Huissiers de Justice sont à votre disposition pour constater la bonne mise en place des mesures.

Télécharger le protocole actualisé